À LA UNE

Avis d'expert

Avis d'expert
Cloud native architecture
La méthode pour devenir Cloud Native et tirer parti pleinement du Cloud Computing.

Le Cloud Native est une nouvelle génération d’architecture modulaire, flexible et évolutive basée sur l’assemblage de composants déjà optimisés pour le cloud. L’Architecture Cloud Native vous permet de tirer pleinement parti du cloud computing, cloud pour les intimes, qui consiste en la mise à disposition à la demande de ressources sur internet as-a-service par les fournisseurs de Data Platforms (Microsoft Azure, AWS, Google Cloud).

 

En effet, même si le cloud computing ne cesse de monter en puissance et s’impose dans les entreprises, les bénéfices ne sont pas aussi spectaculaires qu’on a bien voulu vous le faire croire. Pourquoi ? Parce que dans les faits, vos services n’ont pas été préconstruits pour être connectés dans le cloud à n’importe quel autre service. En état, le plug-and-play relève de la fiction. Et non, il ne suffit pas d’adopter un clouder pour travailler dès le lendemain avec une efficacité inégalée ! Pour qu’ils soient opérationnels et efficaces rapidement, vous devez commencer par adopter la bonne architecture.

Si la consommation de ressources as-a-service est la cible… Le cloud native est surtout une destination (comprendre migration vers le cloud) pour les entreprises qui souhaitent moderniser leurs processus et leurs infrastructures.

C’est également un changement de culture car il s’agit de choisir des technologies cloud spécifiquement en fonction du cas d’usage ou des taches à effectuer. Et elles sont pléthores !

Pour réussir, il faut avant toute chose concevoir l’architecture cible car les chemins vers le cloud sont nombreux et ils peuvent être de traverse ! Nécessaire donc d’avoir une roadmap et aucune n’est universelle. Chaque entreprise est différente et c’est d’ailleurs ce qui rend notre métier de consultant passionnant.

 

1/ AUTOMATISATION

Le cloud est communément adopté par les entreprises car c’est pour elles le moyen d’accélérer et de déployer plus rapidement de nouveaux services. Cela n’est pas sans impact sur votre organisation actuelle. Vous devez dès à présent aligner vos processus de déploiement et vos ressources d’exploitation doivent adopter un cycle de production bien plus rapide. Automatisation du déploiement et automatisation des tests reposent aujourd’hui sur des technologies éprouvées qui permettent de réduire les pressions et les erreurs inhérentes à des cycles accélérés.

 

2/ CONTENEURS

La conteneurisation (type Docker), ce système qui exécute la virtualisation au niveau du système d’exploitation, vous permet de faire fonctionner vos applications sur n’importe quelle plateforme, quel que soit l’environnement, de n’importe où. Vos déploiements sont plus faciles, flexibles, fiables et surtout rapides.

 

3/ MICROSERVICES

Utilisez les microservices ! Ils vous permettent de décomposer un ensemble monolithique en petits modules distincts dont certains sont s’ailleurs disponibles en mode as-service dans le cloud. Ce type d’architecture est idéal pour la contenérisation dans la mesure où les microservices sont le plus souvent stateless et ce le use case le plus adapté aux conteneurs docker.

 

4 / ORCHESTRATION

Une fois votre architecture de microservices en place et conteneurisée, reste à l’orchestrer, c’est à ce stade que le choix de la solution d’orchestration Docker se pose. Avec Harington, nous avons pu expérimenter en environnement de production Docker Swarm, Kubernetes et AWS ECS. Le choix de la solution d’orchestration dépasse souvent le cadre applicatif et se situe au niveau stratégique de la DSI. Le choix de la solution, outre la réponse au besoin basique d’orchestrer des services et des conteneurs, doit répondre à de nouveaux enjeux tels que le Blue/Green deployment, l’A/B testing, la monitorabilité des échanges, la sécurité, le routing intelligent …

C’est en cela la solution RedHat OpenShift basée sur Kubernetes est intéressante.

De plus, Les solutions de contenérisation tendent aujourd'hui à adresser des fonctionnalités auparavant prises en charge par la partie applicative comme la sécurité, le logging, le routing intelligent ... Cela est intéressent particulièrement en environnement technologique hétérogène !

Vous avez aimé ? Partagez cet article
Afficher à la page d'accueil
On
EXPERT
HARINGTON
Anis
Bessa
Microservices Practice Manager

Les architectures de microservices permettent de moderniser rapidement et de manière progressive les applications Legacy. La décomposition en petits modules indépendants, faciles à mettre à jour, accélère le déploiement.