Actus

Portrait d’Amine, consultant en gestion de projets informatique, en mission chez Europ Assistance Holding

Paris, le 20 novembre 2020

 

En termes de parcours, je suis issu d’un cursus d’ingénieur en logiciel et réseau et que j’ai complété par une formation M.I.A.G.E en nouvelles technologies et direction de projets. Et c’est clairement cette deuxième formation qui a dessiné mon avenir professionnel.

 

 

J’ai commencé ma carrière professionnelle par un stage de PMO chez Capgemini qui s’est transformé en contrat. Après trois ans et demi, j’ai souhaité rejoindre une structure avec une taille moins imposante. De consultant PMO dans le progiciel, je suis devenu Consultant chef de projet dans l’infrastructure pour des comptes type BNP CIB et Wealth management et l’aventure a duré un an et demi.

 

En Juillet 2019, j’ai décidé de rejoindre la « galaxie » Harington car j’ai beaucoup apprécié le contact avec les équipes. J’ai clairement fait ce choix pour les valeurs dont la transparence, que je n’ai jamais vu chez aucun autre cabinet de conseil (et j’en ai fait un certain nombre…).

J’ai repris les rênes d’un projet dans le logiciel chez Europ assistance et dont je suis toujours, le fier mais humble, chef de projet.

Ce qui m’a le plus intéressé dans cette mission à l’origine, ce sont les technologies utilisées. C’était la première fois que j’intervenais dans le domaine de la data et dans cet environnement métier. J’ai également apprécié d’être en contact direct avec un business, cela aussi était une première pour moi.

 

Ce dont je suis le plus fier, c’est d’avoir pu apporter un minimum de structure et de conseil dans un environnement projet qui ne l’était pas assez. Nous avons déployé plusieurs phases du projet et gagné la confiance du top management (CEO) quant à la viabilité du projet et de son business case.

Amine

Mon poste se subdivise en deux principaux rôles. Le premier est de gérer les relations et les besoins entre les métiers liés à l’assistance Auto (opérationnels, finance, facturation, commercial…) et les IT (data, web, infra, helpdesk…). Le second est de gérer un projet de facturation pour améliorer les process de suivi de facturation au sein de la holding pour les projets internationaux.

 

Pour occuper un tel poste, il faut avoir beaucoup de patience et de bonne volonté… Mais je pense que cela est similaire à tous les postes du monde ! Mais plus sérieusement, il faut surtout être organisé et rigoureux dans ses échanges et avoir une très grande capacité d’écoute afin de pouvoir cadrer une demande business et la transformer en quelque chose d’audible par une équipe IT.

Les principales difficultés que l’on peut rencontrer sont de nature humaine. Par exemple, une mauvaise compréhension d’un sujet peut vite être source de conflit dans le meilleur des cas… ou de répercussions juridiques/commerciales dans la pire. Après, une fois certains mécanismes de gestion de projet et de communication maitrisés, ce risque se retrouve fortement atténué, voire réduit à zéro.

 

Qu’est ce qui a changé avec la crise Covid ?

Au niveau professionnel, le plus gros impact a été d’un point de vue budgétaire sur les sujets dont je m’occupe. L’objectif pour tous est de limiter la casse, les restrictions budgétaires sont inévitables, il faut donc être plus créatif que jamais ! En ce qui concerne le télétravail généralisé, cela n’a pas eu un fort impact sur ma manière de travailler, j’ai en effet été en télétravail pendant les grèves de transports l’hiver précédent la première période de confinement. Avec le recul, j’avais déjà fait une répétition générale au niveau de cette méthode de travail !

Avec cette nouvelle période qui nous impose de rester chez nous, j’essaye de positiver ! Économiser en temps de transport, cela me permet aussi d’avoir un peu plus de temps pour me consacrer à mon talent caché qui est la musique ! Je suis en effet musicien depuis maintenant 19 ans.